Accueil


Espace Clients :
(accès aux infos et promos)
 
 
S'inscrire

Présentation

Installation du vignoble

Pilotage de la fertilisation

Protection du vignoble

Irrigation

Environnement Phyto

Equipement Protection Individuelle

Contact

  Accueil > Pilotage de la fertilisation
 

AGRIA , UN CONCEPT DIFFERENT DE LA FERTILISATION

Un champ cultivé est un système en déséquilibre qui tend spontanément à s’appauvrir. Ce déséquilibre du champ doit donc être constamment contrebalancé par l’agriculteur et ce à tous les niveaux : celui du sol, celui des organismes vivants du sol et celui des plantes.
On ne peut en aucuns cas se contenter d’une simple restitution de trois éléments comme l’azote, le phosphore et le potassium pour maintenir la fertilité d’un champ à long terme. La fertilisation est donc un ensemble de pratiques complexes qui doivent agir sur ces trois aspects que constituent le sol, le monde microbien et les plantes.

L’agriculteur doit donc être, pour bien fertiliser ses champs, PEDOLOGUE, MICROBIOLOGISTE et PHYSIOLOGISTE des plantes et des animaux.

LES 4 PHENOMENES TRES IMPORTANTS A RETENIR

  • 1 : Les plantes puisent la plus grande partie de leurs aliments dans l’atmosphère et une très faible dans le sol .
  • 2 : Tous les éléments constitutifs des plantes et venant du sol sont rendus assimilables par les microbes qui les oxydent ou les chélates .
  • 3 : Les seuls éléments prélevés directement dans le sol , sans passer par une transformation microbienne , ne sont pas constitutifs des végétaux mais sont empruntés au sol par les plantes et rendus en fin de croissance .
  • 4 : L’eau est le milieu de transport de tout ces éléments nutritifs et représente à elle toute seule plus de 80 % du poids des végétaux frais .

LA FERTILISATION DU SOL

L’homme peut agir à 3 niveaux :

  • La modification du relief .
  • La modification du profil cultural .
  • La modification de texture intime du sol .

Souvent le sol ne demande aucune modification pour être cultivé ; il demande simplement un maintien ou une augmentation de sa fertilité. Cette amélioration peut se faire en agissant sur 3 types de facteurs :

  • Les facteurs naturels.
  • Le travail du sol.
  • Le contrôle de l’eau.

La fertilité est donc construite par l’homme.
En cultivant le sol, l’homme en devient le co-créateur ; c’est en cela que sa responsabilité est grande.

RECHERCHER L’EFFET TERROIR, LA TYPICITE D’UN PRODUIT voilà l’une des réponses quant à la recherche d’une plus value et d’une plus grande facilité de mise en marché. Il est donc important de sortir de la banalisation de la production imposée par une « mondialisation de l’offre ».
Le savoir-faire et les conditions pédo-climatiques de notre région nous donnent de solides bases pour sortir de ce système pervers.

Une réflexion doit être menée quant à l’utilisation des engrais chimiques qui conduit inévitablement vers l’uniformisation des vins. Le déséquilibre de l’alimentation sensibilise la vigne à de nombreuses maladies. Elle empêche également un enracinement en profondeur (en plus du compactage ), facteur déterminant de pérennité – typicité.

Le terroir est le résultat d’une association de très nombreux facteurs reposant essentiellement sur le mariage subtil entre sol et sous-sol, climat et températures, conditions en alimentation en eau.
Ajouter à cela qu’un vin est le résultat d’une alchimie mettant en relation l’âge de la vigne, sa taille ainsi que la composition géochimique d’un sol, sans oublier le rôle essentiel des micro-organismes, l’’effet terroir est donc une réalité.

Le terroir et la typicité nécessitent de prendre en compte le rôle fondamental joué par les micro-organismes dans l’alimentation des plantes :

Formation des éléments négatifs assimilables : nitrates, phosphates, sulfates, chélates des oligos-éléments.

Chaque sol héberge en fonction de la roche mère une certaine micro-flore qui mobilise ces éléments Chaque vigne est ainsi nourrie de façon spécifique selon son terroir.

En négligeant la micro-biologie des sols, la profession viticole standardise les vins, les rendant facile à copier par la concurrence étrangère.

NOS PARTENAIRES

L’entreprise Lautier-GERMIFLOR située à Mazamet dans le Tarn élabore depuis plus de quatre générations des fertilisants organiques et organo-minéraux.

Elle a mis au point un procédé de compostage d’une durée de six mois avec huit phases d’oxygénation, d’hygiénisation, de broyage et de tamisage afin d’obtenir après stabilisation un amendement organique, le BIOMAZOR, base de toutes les fabrications d’engrais organiques et organo-minéraux.

Cet amendement remplace avantageusement le fumier ( 1 TONNE = 12 T de FUMIER composté)
Mise à disposition gratuite d’épandeurs trainés ou portés, avec ou sans sous-soleuse

Conditionnements : sacs 40 Kg - Big-Bag 250 - 400 Kg
VRAC TREMIE de 120 Qx


AMENDEMENT VÉGÉTAL FERMENTÉ GRANULÉ
TOURTEAUX VÉGÉTAUX COMPOSTÉS ET LIGNITES HUMIFÈRES NATURELLES
ANALYSE

Matière organique sur brut

MATIERE ORGANIQUE 50%
AZOTE ORGANIQUE (N) 1,2%
ANHYDRIDE PHOSPHORIQUE (P2O5) 1%
OXYDE DE POTASSIUM (K2O) 1%
OXYDE DE MAGNESIUM (MgO) 3%
 
Humidité moyenne ……...…....…………...……………..........................................................…… 13% environ
Rapport C/N ……….……………….....................................................………………..………...… 17


 
 

 

 

 

 

 


Faire une demande de devis